Dans le cadre de ma mission, je souhaite participer aux activités du CERAP, notamment celles en lien avec la société civile et plus particulièrement avec les populations des quartiers les plus pauvres d’Abidjan.

 L’ASMU (Action Social en Milieu Urbain) fait parti du Pôle social du CERAP et, depuis 1985, travaille auprès des populations les plus vulnérables de la ville dans une variété de domaines (formation, plaidoyer...).

alphaUne des activités de l’ASMU est « la formation socioprofessionnelles des jeunes vulnérables ». Dans ce cadre, avant de commencer une formation professionnelle par l’apprentissage d’un métier , un temps d’alphabétisation est prévu pendant 3 mois au CERAP. C’est dans ce cadre que j’ai rencontré Viviane, 19 ans. Je vais l’accompagner pendant cette période préparatoire avant qu’elle commence sa formation de coiffeuse. Comme beaucoup de jeunes ivoiriens, Viviane n’a malheureusement plus été scolarisée à partir de la guerre qui a secoué le pays en 2010-2011. Sa scolarité s’est arrêtée au CM1. Lors de mon premier « cours » d’alphabétisation nous avons commencé par des exercices de lecture et écriture niveau CP et CE1 pour revoir les bases.  Souvent les jeunes sont plus à l’aise avec les chiffres et le calcul ...donc ces moments de travail en binôme se concentrent davantage sur les lettres.

Viviane est studieuse et très motivée – une belle rencontre !

 

Le saviez-vous ? J’ai été très surprise de voir que Viviane est gauchère – c’est la première que je rencontre ici ! Dans de nombreux pays africains, la main gauche ne peut être utilisé pour manger, rendre la monnaie*, saluer quelqu’un…  Le commerçant ou chauffeur de taxi refuse l’argent s’il est donné de la main gauche !